AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La poliorcétique, ou les armes de sieges au moyen-âge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilles de Montfort
prédicateur/trice


Nombre de messages : 583
Age : 24
Localisation : Castel de Montfort
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: La poliorcétique, ou les armes de sieges au moyen-âge   Dim 5 Oct - 23:09

Voila en préparation d'un petit projet pour une anim. sur les armes de siège dans le cadre de l'occupation de l'espace scénique entre les spectacles, je propose un avant gout d'une présentation des trois armes de sieges que nous pouvons reconstituer à la Malemort, dans l'ordre de taille: Trebuchet, couillard et bricole.

Le trebuchet:
a) Informations: Il néccéssitait plus d'une soixantaine d'hommes pour un maniement complet, porjetant des boulets taillés allant jusqu'à 125-150 kilos pour une portée de +- 220 metres.Le peu d'illustrations qui nous sont parvenues ne donnent pas vraiment d'indications sur les fonctionement on voit juste un servant abaisser la verge a laquelle sont fixé un contrepoids et une fronde sur un chassis sans aucun systeme de rechargement ni de loquage de la piece.

b) Composants:
- Un contrepoid allant jusqu'à 6 tonnes, coincé dans une armature de bois renforcé de nombreuses lattes de fer rivetées. (sans elles le coffre cederais au premier mouvement brusque ...)
- Une verge de +- 11 metres de moyenne, en sorbier, un bois extremement résistant a la force de levier qu'elle doit effectuer. (Georget dans ce cas c'est bien un levier non ?)
-Une armature de lourdes poutres en chêne ou autre bois épais renforcé de tirants et cheville de fer empechant l'effondrement de la structure.
-Une fronde en cuir, constituée de plusieurs épaisseurs de cuir souple permetant robustesse ET souplesse (Le boulet doit être extremement bien logé dans la poche) attachée par un couple de corde de lin d'apres ce que j'ai pu touver (Renaud Beffeyte)

c) Utilité: L'arme est plus disuasive qu'autre chose, avec un à deux tirs par heure, son but est d'éffrité le mur et de créer ains une breche sans devoir envoyer de soldats sous les murs.Maisle coup est très élevé et la rentabilité est extremement faible, pourtant en visant des latrines ou une archère ou encore une poterne murée (V. "Kingdom of Heaven") on peut ouvrir une breche aisement pour peu que l'arme soit bien calibrée et qu'une précision s'en résulte.La parade constitude de creer un enssemble mou de terre et de madriers qui absorberont le choc du boulet sans toucher la muraille.

Image:

hébergement d'image gratuit par ImageFreeHost.com
on constate ici qu'il n'y a aucun systeme de rehcargement la vérité c'est que vu le peu de sources disponibles peut de gens s'avencent a reconstituer un systeme (surout sur de si petites armes)

Le couillard:

a) Informations: avec moins d'une dizaine de servants, le couillard envoye des boulets taillés de 40 à 80 Kg pounr une distance de 180 metres. Plus petit et donc moin puissant et imposant que le trebuchet, pourtant sa cadence est 5X plus rapide pour un nombre minimum de servants.Une machine telle fonctionnait généralement du petit matin à la nuit, tirant parfois à feu.

b) Composition:
-Deux Huches (Contrepoids) lui valant son nom de couillard (Arme à deux noisettes minuscules ... désolé de l'avouer) d'une à trois tonnes environt chacune.
-Une verge en "Y" se finissant par lattache de chacune des Huches.
-Un mat unique, simplifiant la construction du chassis de l'arme en elle même (Il sufirait presque d'un piquet dans le sol)
-Une fronde elle aussi en cuir mais évidemment moin robuste vu la diminution du poids des boulets.

c) Utilité: avec sa cadence son coût et son nombre de servant , le couillard a rivalisé avec l'artillerie lorsque celle-ci n'etait encore qu'à ses débuts, avant de s'inclinert devant celle-ci.Le couillard faisait des ravages squr les remparts et pouvait incendier des villes ou des appendices en bois ds murailles avec des feux grégois.

Image:

hébergement d'image gratuit par ImageFreeHost.com

La bricole:

a) Informations: Pour écraser a 80 metres un assaillant sous un roc taillé de 30 kilos environs ce qu'il faut c'est une bricole et 5 servants.Arme de défence palcée sur les murs.Elle aurais servi à renvoyer certains prisonniers chez eux (Peut probable quand on voit le poids d'un projectile "classique" mais bon un peu de fantaisie ....).Souvent maniées par des femmes de a ville, les bricoles ne coutent quasiment rien et son facilmement qualibrable en fonction de la force que mettent les servant(e)

b) Composition :
-Une verge en "Y" cette fois finit par une barre perpendiculaire à l'axe de basse à laquelle sont fixées les cordes de traction.En tirant sur celles-ci on leve le bras de la
fronde.
-Un mat simple, semblable a celui du couillard en plus petit.
-Aucun contrepoids donc ni de systeme de loquage vu qu'aucun contrepoids ne doit être maintenu en l'air ni n'exerce de force sur le mat.Cela ne bouge que quand on tire.

c) Utilité :Du haut des mûrs il est aisé de bombarder les assaillants.C'est ainsi que pérri Simon IV de Montfort au siège de Carcasonne, elle était utile pour rompre les ordres de bataille en séprant les rangs, exposant ainsi les soldats aux archers.

Image:
hébergement d'image gratuit par ImageFreeHost.com
Et il s'gait ici de La bricole malemort avec juste derriere le couillard hélas peu visible.
En tout cas je suis bien interessé de les bichoner un peu moi ces bebetes Smile

Voila je vait me renseigner voir si cette animation est possible, je pense qu'elle serait attrayante et ne néccessite qu'une paire de bras et un micro.Si oui je la proposerais en AG.

_________________
Renardeau: Armagnac et fièr de l'être !
Ego Maximus Sum, la truculence est mon fer de lance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skantoine.skyrock.com
Mael Ar Preden
Jean-Philippe logorhéique


Nombre de messages : 264
Age : 33
Localisation : en train d'écumer désespérément les bars belges afin de trouver de la guinness...
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: La poliorcétique, ou les armes de sieges au moyen-âge   Lun 6 Oct - 14:40

je suis pas un georget, mais :

Citation :
- Une verge de +- 11 metres de moyenne, en sorbier, un bois extremement résistant a la force de levier qu'elle doit effectuer. (Georget dans ce cas c'est bien un levier non ?)

pour moi, la verge subit un bras de levier plutôt ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles de Montfort
prédicateur/trice


Nombre de messages : 583
Age : 24
Localisation : Castel de Montfort
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: La poliorcétique, ou les armes de sieges au moyen-âge   Lun 6 Oct - 14:46

ça dépends dans quel cas je dirais tongue :
Quand les cordes de traction baisse le mat, celui-ci effectue un bras de levier qui souleve le contrepoids ( le bras doit etre le plus long possible pour le lever plus facilement)
Et quand le contrepoids n'est plus maintenu et alors il descends en effectuant aussi un levier sur la verge, c'est pour cela qu'il y a aussi un court morceau de la verge de l'autre côté de l'axe, car sinon le contrepoids n'aurais pas de force pour soulever la verge si celle-ci etait entierement de l'autre côté de l'axe.

_________________
Renardeau: Armagnac et fièr de l'être !
Ego Maximus Sum, la truculence est mon fer de lance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skantoine.skyrock.com
Mael Ar Preden
Jean-Philippe logorhéique


Nombre de messages : 264
Age : 33
Localisation : en train d'écumer désespérément les bars belges afin de trouver de la guinness...
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: La poliorcétique, ou les armes de sieges au moyen-âge   Lun 6 Oct - 14:50

dans tous les cas, c'est un bras de levier qui s'applique sur la verge... Shocked

(c'est pas de l'histo, wikipedia devrait faire l'affaire : Razz)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bras_de_levier

les shémas sont explicites :wink:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georget dit Brechuedent
Larve maréchalesque déversant des défis depuis sa paillasse


Nombre de messages : 1262
Age : 51
Localisation : Godinne (ou prévoté de Poilvache)
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: La poliorcétique, ou les armes de sieges au moyen-âge   Mar 7 Oct - 14:54

Quelques petites infos supplémentaires de mémoire ('faut vérifier)

- Les Trébuchets étaient pourtant redoutables, dans certains cas, il suffisait que les défenseurs voient le trébuchet monté pour qu'ils se rendent !

- Le drenier trébuchet construit dans le cadre d'un siège le fut à Mexico par Cortez, hélas, mal réglé, la première pierre est retombée sur l'engin, le réduisant en allumettes ! Razz

- Je mot couillard n'est, si mes souvenirs sont bons, pas médiéval, il a été donné par Napoléon (On se demande bien pourquoi) le nom med est bifardeau (Cf Orval)

- il y a de très belles représentations de bricoles (et je crois aussi de trébuchet) dans la bible de Maciejowski;;;je cherche le lien et je reviens

Note : pour moi la verge est un levier , mais bon... study

_________________
Se battre, se rendre au besoin, mais ne jamais s'enfuir ! (Froissart L III C20)
La Malemort est un loisir et doit le rester
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georget dit Brechuedent
Larve maréchalesque déversant des défis depuis sa paillasse


Nombre de messages : 1262
Age : 51
Localisation : Godinne (ou prévoté de Poilvache)
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: La poliorcétique, ou les armes de sieges au moyen-âge   Mar 7 Oct - 15:11

Voici le lien : très chouette site pour tout l emonde même si ce n'est pas vraiment notre époque
http://www.medievaltymes.com/courtyard/maciejowski_images.htm

_________________
Se battre, se rendre au besoin, mais ne jamais s'enfuir ! (Froissart L III C20)
La Malemort est un loisir et doit le rester
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles de Montfort
prédicateur/trice


Nombre de messages : 583
Age : 24
Localisation : Castel de Montfort
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: La poliorcétique, ou les armes de sieges au moyen-âge   Mar 7 Oct - 19:21

Cortez avait effectivement ordonné cette construstion par ses soldats voyants qu'il n'avait plus de poudre et qu'il etait replié.Merci pour les infos sinon Smile

_________________
Renardeau: Armagnac et fièr de l'être !
Ego Maximus Sum, la truculence est mon fer de lance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skantoine.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La poliorcétique, ou les armes de sieges au moyen-âge   Aujourd'hui à 6:50

Revenir en haut Aller en bas
 
La poliorcétique, ou les armes de sieges au moyen-âge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Poliorcétique selon Vauban
» Armes biologiques
» PPSh arme Soviétique
» utilisation de symbole alphabétique
» Armes utilisées.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: histoire et documentation :: histoire militaire-
Sauter vers: