AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Divers texte namurois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Boeuf Liégeois
prédicateur/trice
avatar

Nombre de messages : 758
Age : 31
Localisation : Namur
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Divers texte namurois   Mer 21 Mai - 20:30

Serment des bourgeois de Namur (Registre aux bourgeois, archives de la ville de Namur)

<< Je jure Dieu le créateur d'estre bon et léal au Roy nostre Sire et à la ville de Namur;
<< Que si je sçais le mal ou desservice de Sa Majesté ou de la ville, j'en ferai advertance au Sr Mayeur ou son lieutenant.
<< Je promets d'ayder, d'entretenir ou garder les droits et franchaises de cette ville à mon léal pouvoir;
<< Promets aussi de comparoir en justice touttes uantes fois qu'appellé et mandé y seray par le dit Sr Mayeur ou son lieutenant.
<< Ainsy m'aydent Dieu et tous les Saints.>>


Voilà pour le moment. J'en mettrai d'autres ce soir ou demain. Avec pleins de prénom Wink

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leboeufliegeois.com
isabelle de belleterre
convive
avatar

Nombre de messages : 49
Age : 47
Localisation : silenrieux
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Jeu 22 Mai - 0:17

peux tu me dire de quelle époque est ce texte ? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spectacle-medieval.be
Le Boeuf Liégeois
prédicateur/trice
avatar

Nombre de messages : 758
Age : 31
Localisation : Namur
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Jeu 22 Mai - 10:35

scratch Malheureusement il n'est pas indiqué... No

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leboeufliegeois.com
Rolland de Glabbecke
commère
avatar

Nombre de messages : 95
Age : 41
Localisation : Glabbecke ! Té ! Pfffffff...
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Jeu 22 Mai - 11:50

Déjà très postérieur au Moyen Âge, en tout cas ...
Je ne savais pas qu'il y avait un Roy de Namur Wink

Période Française, m'est avis ... donc pas avant XVIIe, si je ne me trompe pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.francscompaings.be
Le Boeuf Liégeois
prédicateur/trice
avatar

Nombre de messages : 758
Age : 31
Localisation : Namur
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Jeu 22 Mai - 12:07

Ah ouaiiiissss bien vu Wink
J'avais même pas tilter lol!

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leboeufliegeois.com
isabelle de belleterre
convive
avatar

Nombre de messages : 49
Age : 47
Localisation : silenrieux
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Jeu 22 Mai - 15:25

certainement au 17ème mais cela m'intéresse si il y a des précisions quant au fonctionement, costumes, insignes... de cette cie bourgeoise namuroise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spectacle-medieval.be
Le Boeuf Liégeois
prédicateur/trice
avatar

Nombre de messages : 758
Age : 31
Localisation : Namur
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Jeu 22 Mai - 15:42

Aucune.
Je tire ce texte des Annales Archéologique de Namur et c'est tout ce qu'il y a dedans. Maintenant je peux faire des recherches sur le sujet si tu veux.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leboeufliegeois.com
isabelle de belleterre
convive
avatar

Nombre de messages : 49
Age : 47
Localisation : silenrieux
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Jeu 22 Mai - 20:09

oh que oui je veux bien !
je recherche des infos sur la cie bourgeoise namuroise fin 17ème.
costume, couleur, banière, insignes...
enfin tout pour de la reconstit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spectacle-medieval.be
Bilbaron
Admin
avatar

Nombre de messages : 519
Age : 58
Localisation : Namur-Belgique
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Jeu 22 Mai - 20:22

ça ressemble au serment des bourgeois lors de l'octroi de privilèges par Philippe IV roi d'Espagne, en 1640......je fouille....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://couleuvrine.skynetblogs.be/
lionceau
commère
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 39
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Jeu 22 Mai - 22:22

En recherchant de la doc sur la boucherie je suis tomber la dessus (a noté la charte des mercier comence page 300)

cartuaire de namur tome 2 page 298-300 charte 136

Cri du perron portant bannissement d'hommes débauchés et de femmes de mauvaise vie.
19 septembre 1414

"Oiiés, oiies, que on vous fait assavoir de par mon trèsredobteit seingneur monseingneur le conte de Namur, seigneur de Béthune, que c"est à commandement de mon dit seigneur que lez personnez chi après nommez, hommes et femmez, soient bannis hors de son paiis dele conteit de Namur XL ans, ou ale volenteit de mon dit seingneur, si hault que sur leur vie s'il estoient dedens ce dit terme retroveis en son dit paiis; à wuidier et partir, chiaus et cellui qui y sont présentement dedens demain solial absconsant, qui serat XXe jour de septembre, l'an XIIII; lez hommez pour hurier tenans ou hantans femmes de bordial, et les femmez pour femmez de déshonieste vie. Assavoir sont lez personnez: premiers, Johennette faurial, et avoec ley Simon Rioul et Giley de Feix; Johennette de Rave, et avoec ley Bachelerial; Bialtrix le Hermeweresse, et avoec ley Giley de Sanson; Marie dele Herke; Willame dele Boverie; Maroiette le Masiche et Simon Scapeit; Maroiette de Molin et Willame de Saint Martin; Oudelette le Camuzette et Lambier dele Maison l'official; Maroiette le Mirresse et Henry le Chachetur; Linekine et Jamar Jaroley; Katherinette Gobelet et Anthonne de Scarchinez; Lambier Paulus et se damiselle une tiesse; Huquiney Wallegar et Marguerite se damiselle, qui tient l'estuve en le ruwe de Mery; Hennekin le Lezenier et Aelide se damiselle; Jacob le Keuz dez lombars de Liége, et Heillewy Soihier; Johan Willame le Corbisier; Mathoney fil dele stuve en Teren, et Johannette se mesquine; Pirlot de Paris, le chacheteur; Johennin Margot; Ysabial Margot, se suer; Katherine de Lovirval, damiselle Waltier le revendeur.

Transports de la cour de Namur, 1413 à 1418, fol 108 (arch. com. de Namur)

Vocable:
Absconsant, se cachant, tombant.
Hurier, débauché, libertin.
Se damiselle, aujourd'hui on dirait: sa maîtresse.
Une tiesse, une thiaise
Rue de Mery; A liege il existe une rue du Mery, déja mentionnée au XVIe siecle.
Le keuz dez lombars, le cuisinier des changeurs ou prêteurs sur gages.
Stuve, étuve, bains - En Teren ?? peut etre en Trieu (rue de Bruxelles)
Mesquine, servante (en flamand de Louvain: zijn maaske)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lionceau
commère
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 39
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Ven 23 Mai - 0:47

Cartuaire de Namur tome 2 page 296-298 charte 135

Les échevins de Namur approuvent certain statuts libellés par le métier des bouchers en ce qui concerne le débit de la viande dans la halle.
23 août 1412

"A tous chiaus qui ces présentes lettres veront et oront, nous, li maires et les eskevins dele ville de Namur, salut en Dieu avoecq congnissance de vériteit. Savoir faisons que au jour dele datte d'icestes, vinrent et se comparurent pardevant nous les quatre maistres pour le temps du mestier des mangons dele ditte ville de Namur, assavoir Warnochon Denizon, Colin Godart, Jehenin Madeu le jovenne, et Jehan Hincelin; lesqueils, en le présence de pluiseurs et grant quantitet des compaignons du dit mestier, là venus avoec yauls pour et de par tout le dit mestier entirement, et aussi des rewars sermenteis d'icelli, nous disent et remostrèrent que, pour l'oneur de leur dit mestier et pour le bien, proufit et santet des bones gens dele ditte ville de Namur et de tous autres achetans à yauls leur char, tous chiaus du dit mestier entirement, pour tant que du temps chi-devant vendoient leur char en le halle asseis désordonnéement, et qu'il le raportoient vendre au tierch ou au quart jour après ce qu'il l'avoient thuwet; ils, ensemble, tous d'une volentet, se c'estoit nostre greit et accort, s'estoient consentis et accordeis, et à ce se consentoient et accordoient bonement, sans nulle fraude, tant pour yauls, leur hoirs, comme pour tous autres qui en temps avenir seront du dit mestier, et pour obvier ale ditte désordenance qui avoit estet en leur dit mestier, qu'il ne poront ne deveront, d'an en an, en temps avenir, entre le premier jour do mois de may et le jour St Remy après ensuivant, vendre ne stappleir en le ditte halle leur char ne les trippez d'icellez chars que deus jours après ce qu'il l'aront thuweit, et nient plus; mais, s'il leur plaist, il poront, après les dis deus jours passet, de là en avant, salleir et vendre leur ditte char à pieche sans pezeir, en bonne foid et sens malenghien; et que qui quioncques dudit mestier ferat le contraire, que celli ou chiaux qui ce ferat ou feront soit ou soient à leur char et trippez perduwes, ale volentet des rewars dudit mestier, et leur dit mestier forfait unk an entier. Et nous, li maires et les eskevins desseure dis, par nous veut et considéreit le remostrance desseure ditte faite par ceuls du dit mestier, et le conscent et accort fait entre yauls, lequeil nous coinstat et tenons estre le bien, proufit et santet de toutes les bones gens dele ditte ville de Namur et de tous autres achettans char en le ditte halle à yaulx, et aussi l'oneur dudit mestier: avons, de tant et si avant que en nous est et en appartient par cause de nous offichez, tant de mairie comme d'eskevinaige, ottroiiet et acordet, ottroiions et acordons aus dessus dis dudit mestier, à tenir, faire et acomplir entre yaulx, d'an en an en temps avenir, leur dit consent et accort tout enssi que escript et déclareit est chi deseure. En tesmoingnaige desqueilles chose, nous, li maires et les eskevins dessus nomez, avons à cez présentez lettres fait mettre et appendre nostre grant seaul dele ditte ville de Namur en signe de véritet. Faites et données le vint troisème jour dou mois d'aoust, l'an de grasce mil quatre cens et douze."

Original sur parchemin, muni d'un fragment du grand sceau de la ville: enceinte. Contrescel: écu au lion couronné . . M. MEVM. MICHI. DEO. GRA ... - Arch. des corps de metiers aux arch. com. de Namur.

vocable:
Mangons, bouchers.
Stappleir, étaler.
Trippez, boudain, andouille, entrailles des animaux.
Malenghien, mauvaise foi, fraude.
Forfait, perdu.

NB:
Pour l'honneur du métier, les mangons auraient du tacher d'encourir moins d'amendes que n'en révèle ce texte de 1412: Li part de Mons.
"des amendez do mestier des manghons at monteit, au raport des IIII do mestier, rabatus les droits de mayeur et eskevins et des dis IIII du mestier, 102 h." (Transports, 1399-1412, fol. 230v°.)

Apparament en 1412 l'usage de la balance chez les bouchers de Namur est courant, voirs obligatoire, car il leur est permis de vendre les chair de plus de 2 jours, salée, en morceau NON PESE(sens malenghien / sans fraude). A paris par exemple la balance n'a jamais cours chez les bouchers, hormis pour l'achat de sel et d'épices chez leur fournisseurs.

Les quatre maistre, les IIII, sont les 4 elus au seins des maitres pour les representés au conseil de la ville.

Entre le premier mai et la St Remy, les boucher s'engage a vendre leur viande avant 2 jours, apres il peuvent la salé et la vendre salée, le reste du temps 4 jours (si j'ai bien compris)
J'ai trouvé deux dates pour la St remy, la quelle vous semble la bonne?
15 janvier, Mémoire facultative en France
1 octobre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lionceau
commère
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 39
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Sam 24 Mai - 6:43

Cartuaire de Namur tome 2 page 160-169 charte 110

Statuts de la corporation des bouchers et poissonniers, octroyés par le comte Guillaume I.
18 mai 1388

"Nous, Guillaumes de Flandres, comtes de Namur, à tous ceauz qui ces présentes lettres verront et orront, salut en Nostre-Seingneur aveucques congnissanche de véritey. Savoir faisons que, en l'onneur et émieudrement de nous, nos hoirs et successeurs, de nostre ville de Namur, delle franchise et de toutes nos boines gens de nostre ditte contey et paiis, adfin que nous, nostre ditteville de Namur et toutez les boines gens de nostre pays, en temps advenir soyons mieuch et plus loyaulment servis de char et de poisson de mer, à la priière et requeste dez bochiers manans en nostre ditte ville de Namur, par le commun consent et ottroy de nous, de nostre Conseilh et de nos maieur et eskevins de nostre ditte ville de Namur, avons donnei et ottroyei, donnons et ottroyons ausdis bouchiers et au mestrier de maccheelerie de nostre ditte ville de Namur une frairie entre yauz à tenir et wardeir sur teles amendes que chi-après s'ensieuwent, par l'enmieudrement de nous et de nostre Conseil et jusques ale volentey et rappeal de nous, nos hoirs et successeurs contes de Namur.

- Premiers, est ordenei et accordei et leur otroyons que nus ne puist ne doie vendre char ne poisson de mer en nostre ditte ville de Namur ne en le banliue, fors que en nostre halle delle char sur le pont de Sambre à Namur; et tout cil qui aultrepart le venderont ou venderoent, seront tous les jours et pour chascune fois qui le feroent à cent souls d'amende, unk boin vies gros d'argent du roy pour dies-wit deniers comptey.

- Item, est ordenei et accordei et leur ottroions que li dis bouchiers doient le ditte halle nette détenir, c'est assavoir que quiconques tueroit un vial ou qui escorcheroit brebisin ou chièvres, ou qui feroit ung candon de vache ou de porceal devens le ditte halle, s'il estoent ou estoit trouvei au meffait par les rewards de nostre ditte halle, chils qui ce feroent, seroent et seront, pour chascunne foiz qui le feroent, à chincque souls d'amende monnoye dessus ditte.

- Item, ne puet nuls dudit mestier tuer brebisin ne mettre en saline, du jour de Saint Thomas l'appostle jusques au quaresme après enssieuwant, car le ditte saline est mawaize et deffensable; et qui le feroit, il seroit à cent souls d'amende monoye dessus ditte et se mestier perdut ung an.

- Item, est ordenei et accordei que qui aroit son stal en le ditte halle, unc ou pluiseurs, et le laissaist alleir pour faulte de cens à payer, chis qui ce feroit ne puet avoir ne racquière aultre stal en le ditte halle, seait asseis fait desdis cens astargiés et son dit stal relevei, ne ne pora char vendre en le ditte halle ne devens le banliwe se ait fait et accomplit ce que dit est.

- Item, est ordeney et accordei que nus afforains ne deventrains ne puist vendre char ne poisson en nostre ditte halle s'il n'est preudoms, boins varlès, de boine fame, de boin nom, nets et aggréaubles pour ledit mestier; ne ne pora nus entreir en le ditte frairie s'il n'est de boine ville fermée telle là où il ait rewards de propres macchecliers; et que chis qui ensi entreir y vouroit ne soit poinct coustumiers ne voist vendre char aus festes ne à ducasses, pourtant que li mestiers en poroit estre vilainnement ablamis; mais se aucuns deventrains ou afforains vuet mettre son enfant audit mestier, faire le puet, parmy les drois paians, s'il est de tel nom et fame comme dit est.

- Item, est ordenei et accordey que se aulcuns venoit, liqueils fuist de villè fermée tele que dit est, et vousist entreir en la ditte frairie pour vendre char en leditte halle, faire le puet et pora, parmi payant siies frans d'or de Franche, pour tant que aultres mestiers de nostre ditte ville, qui ne sont point si aggréaubles à toutes gens que li dis mestiers de maccheclerie, ont les pareilhes et aussi grandes entréez, voire que chils qui ensi y vouroit entreir apporte bonnes lettres de son lieu qu'il est de teille fame et de tel nom que pour estre de laditte frairie, et aultretant doit et deverat uns apprendis s'il n'est donc fils de maistre.

- Item, est ordeney et accordey que, sur les sèze premiers stalz qui sont en leditte halle, nuls n'y puet ne pora vendre char s'il n'y vent l'année entièrement, et qui altrui char y venderoit, il et chils qui li char seroit, sieroent chascun d'yaux et à chascune fois que on leur commanderoit à rosteir, à vint souls d'amende dudit payement.

- Item, est ordeney et accordei que delle heure que uns bouchiers ara leuwey un stal, en tempz que faire le doit, c'est assavoir devens le mois d'aoust, de dont en avant il ne puet avoir nul stal en le ditte halle que mieuch vaille de celluy s'il ne s'empire; et qui aultrement le feroit, il seroit, pour chacune fois que char venderoit sur le dit stal meilleur, à vint sols d'amende monnoye dessus dite, voire par telle condicion qu'il puellent deschangier l'un à l'autre de leurs dis stals devens ledit mois d'aoust et jusques au jour Saint Gille et non plus avant

- Item, est accordei que qui n'ara leuweit son stal devens le mois d'aoust et ensi d'an en an, il ne puellent tenir stal l'année durant jusques à l'autre aoust après ensieuwant, s'il ne vent sur les stals que on apelle Pettrialz; et cil qui ne tenroit point de stal, chils qui premiers apportera se char en le ditte halle le doit et devera vendre sur le premier stal de pettrial, li secons sur le second stal de pettreal et ensi d'ordène en ordène, à fait qu'il vendront; et qui aultre part le venderoit et aussi chils qui le char ou stal seroit, seroient chascun d'yauz et pour chascune fois à trois souls d'amende monnoye dessus ditte.

- Item, est accordey qui venderoit char de truye ou jardeus pourchialz aultre part que sur les stals de truye, il seroit, et aussi cils sur cuy stal il venderont, chascun d'yauz, à dies-wit deniers d'amende; et aussi qui venderoit malvaiz veal en le ditte halle, il seroit à autretant d'amende et le char à le volentei des rewards de nostre ditte halle.

- Item, est ordeneit et accordey que se une vache ou un pourceal ou aultre bieste avoit le jambe brisié, on ne le pora vendre en le ditte halle ne tueir en le ditte banliwe, se ce n'est par le coingié des dis rewards, et quiconques le feroit, il seroit à trois souls d'amende.

- Item, est ordeney que qui tueroit une vache devens quarante jours après ce qu'elle aroit véeleit, chils qui ensy feroit perderoit son mestier, par tant que le char est malvaize et deffensable.

- Item, est ordenei et accordei que nus bouchiers ne puellent vendre en le ditte halle char chaude en dymenche, en jour de feste, en juedy, ne en aultre jour dont il ne doye estre vigille lendemain, et qui le feroit il sieroit à cent souls d'amende monnoye dessus ditte et le char perdue, formis chevrialz et agnialz.

- Item, est ordeney que nuls ne puet souffleir brebis, moutonz ne pourchials, formis brebisin que on met en saline alle saison ad ce députée, et qui aultrement le feroit il seroit à chincque souls d'amende dele ditte monnoye; et aussi sur celle meisme paisne et amende ne poront salleir porcealz entre l'entrée de may et l'entrée de septembre, c'est à entendre pour chascuns porceal chincq souls.

- Item, est ordenei que se une femme de bouchier demeure vefve, elle puet vendre char en le ditte halle par li ou par un sien varlet, tant et si longhement qu'elle se tenra de remarier, ou leuweir son stal à l'unk des compaingnons de la ditte frairie.

- Item, est ordenei que tout cil de laditte frairie doyent estre à toutes nôches, à tous corps, à tous commands et nécessiteis delle ditte frairie, et qui y fauroit, il sieroit d'amende à dies-wit deniers delle ditte monnoie.

- Item, est ordenei que nuls pissonniers, menans marchandise de poisson de mer, ne puet laissier au chemin aulcune partie de ses poissons ne partir sa voiture; et qui ce feroit, il seroit d'amende à cent souls monnoye dessus ditte et le poisson perdut.

- Item, est ordenei que tous poissons qui demeurent en le halle, à vendre, ne se puellent partir de la ditte halle se ayent les keuwes copéez; ne ne puellent ne poront deus peissonniers partir ensemble ne faire un libier entre yauz, ainchois doient vendre chascun sur se stal par luy et non à compaingnons, et qui aultrement le feroit il sieroit d'amende à vint souls monnoye dessus dite.

- Item, est accordey et ordeney que tout chu que li bouchiers aront accreut à altruy ou li uns à l'autre, tant de biestes comme de toutes denréez appartenantes audit mestier, que cil qui creuz les arat soit payés au jour qu'il en aront pris; et se en ce avoit défautte que li créditeurs le démonstre aus quatre dudit mestier qui pour le tempz le sieront, li queils quatre ou li deuz d'yaux soyent tenus d'alleir tantost deviers les debteurs et commandeir à yaus que payet aient ce que acreut aront, dedens trois jours après leur dit command; et ou cas que ce ne feroent, que li créditeurs, touteffoiz quantes fois ce advenroit, se puissent du fait complaindre à nostre maieur et par-devant nos eskevins de Namur; après laqueille plainte nostre dit maieur devera envoyer par-devers celli ou ceaulz dont plainte serat faite, et ou cas que la debte serat recogneute ou que li créditeur, se li debteurs le noyent, l'aront prouveir suffissanment au reward de noz dis maieur et eskevins, que commandeit soit as debteur qu'ilz paient ce que prouvet sera sur yauz, dedens wit jours tantost après ensieuwans, en boine foy, sens fraude ou malenghien queilconques, sur paisne de son mestier à pierdre tant et si longhement que satisfiet aroit le créditeur delle ditte debte; et ce non contrestant, nostre dit maieur le puits constraindre par toutes voyes de loy accoustuméez et uzées en nostre ville de Namur, jusques à plaine satisfaccion de la debte devant ditte et d'elle amende aussi qui en appartient.

- Item, leur avons accordey que nuls du mestier ne puist vendre en unk jour char de buef avecques char de pork, mais s'il vent char de buef apparly ou char de pork sans buef, il pora vendre avecques l'une des deuz toutes aultres char loyaulx et marchandez, sauvéez toutes ordenanches chi-desseur escriptes.

- Encores, volons-nous et ordenons que tous chils qui vilonie, forche ou violenche feroent à nos dis bouchiers ou à l'un d'yaux devens leurs stals où il venderoent, soyent à teille amende comme il est accoustumeit et uzeit en tel cas par le loy de nostre ditte ville de Namur; et que plus est leur avons accordeit que se aulcun tuoit homme, navroit ou quaissoit en nostre ditte halle, que tous chils qui du mestier sont ou seront puissent prendre et arrester lesdits malfiteurs, et ad ce les commettons en donnant à yaux tel pooir comme nostres sergans ont pour les prendre et avant livreir à nostre maieur de Namur et pour leurs meffais amendeir selon le loy de nostre souvent ditte ville.

- Item, ordenons et accordons que nuls ne juwe az deis ne à aultres trémerealz en le ditte halle et sur l'amende de siiez vies groz et deuz esterlinz, laqueille porront prendre et leveir les quatre ou li aucuns d'yaux ou leurs sergans ad ce députeiz et commis.

Pour toutes les queilles frairie, amendes et droiturez qui s'en dépendent, chi-dessus déclaréez, avoir, leveir et rechivoir et pour de ce rendre compte à nostre maieur et par-devant nos eskevins de Namur, volons que ad ce commis soient, et par ces présentes y commettons les quatre dudit mestier, pour en rendreboin compte et payer, comme dit est.

- Et leur ottroyons qu'il aient un varlet dudit mestier pour explotier ès fais ledit mestier touchans, auquel nous donnons tel pooir et franchise comme ont nos sergans de Namur portans verges, pour panneir les rebelles à paier les droitures et amendes dessus dittes; et portera verge chi sergans en officiant et faisant sa ditte office; et se merfait avoit usant de leur office en quatre rewardes delle ditte halle, tant de char, de poisson de mer comme de herrens, nous volons et ordenons l'amende de leur merfais à prendre par nostre maieur et eskevins de Namur, à leur boin advis et conscienche.

- De toutes les queilles amendes et droitures pardessus déclaréez, nous Guillaumes et nos successeurs contes de Namur, devons avoir et arons le moitié et le ditte frairie l'autre, laqueille moitiet appartenante à la ditte frairie deverat estre convertie par les mains desdis quatre du mestier en nécessiteiz de laditte frairie, tant en armes comme en aultre manière, si comme accoustumeit a esteit, cesti présent ottroy et frairie demorant en sa vertut jusquez au rappiel et boine volentey de nous et de noz hoirs contes de Namur et non plus avant; et par ces présentes chartes nous rapellons toutes aultres chartes donnéez et ottroiiéez ausdis bouchiers de tout le tempz passei, par nouz et par nostrez prédécesseurs marchiz, contes ou seingneurs de Namur. Et par tant que toutes ces dittes chouses sont faites par nous et nostre Conseilh, pour l'onneur et enmidrement de nous et des dessus dis, comme dit est, nous guillaumes, contes dessus nommez, avons à ces présentes lettres fait appendre nostre seal en signe de véritey des chouses dessus dittes et avons priiet et requisà nos dessusdis ameis et féaubles nos maieur et eskevins de nostre ditte ville qu'il pendent leur seal delle ditte ville à ces présentes lettres avecques le nostre. Et nous, li maires et li eskevins dessusdis, alle priière et requeste de nostre très chier et très redoubtei seingneur monseingneur le conte dessus nommey, avons à ces présentes lettres pendut nostre grant seal delle ditte ville de Namur aveucques le sien. Lesqueilles furent faites et donnéez l'an de grasce mil trois cens quatre-vins et wyt, le dies-wytème jour du moys de may."

Original sur parchemin, anciennement deux sceaux. Archives communales de Namur.

Vocable:
Emieudrement, amélioration.
Maccheelerie, boucherie.
Halle delle char, batiment de la boucherie, a la place de l'actuel halle alle chair (le batiment actuellement Musée archiologique a été construit a la fin du XVI alors que le precedent existait deja en 1303)
Candon, tripes. (Trippes et dispouies)
au, avoir.
St thomas, 21 décembre.
Stal, étal.
Se ait asseis fait, s'il n'a satisfait, s'il n'a payé les cens en retard.
Afforains ne deventrains, de dehors la ville.
Fermée, fortifiée.
Ducasse, fête ayant lieu le jour de la dédicace ( dedicatio) du patron d'une localité.
De dont en avant, dorénavant.
Véeleit, donné son veau.
Formis, hormis, excepté.
Partir, partager.
Partir ensemble, se partager.
Libier, marché, pacte, accord.
Accreut à altruy, achete à un autre, aquis d'un autre.
Le noyent, le nient.
Navroit ou quaissoit, blessoit.
Trémerealz, jeux de hasard, avec des dés.
Merfait, méfait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lionceau
commère
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 39
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Sam 24 Mai - 7:55

Cartuaire de Namur tome 2 page 16-18 charte 71

Accord conclu entre le receveur du comté et les possesseurs, à titre héréditaire, des étaux de la Boucherie, pour la vente des poissons de mer.
15 février 1350 (1351 selon notre calendrié actuel, a liege l'année comence plus tard)

Jou, Willeames Massons, recevères dele conté de Namur, fai savoir à tous que pour le profiit évident de me très chier singneur Monsingneur le conte de Namur, par l'accord et ottroi des héritiers qui ont estaulz en le halle des mascliers de Namur, l'asscent des dis mascliers qui avoient accoustumeit de vendre peisson de meir par toute le dite halle, ensi qu'il maintenoient, et pour aidier aucunement releveir le damaige commun que li dit héretier sustenoient, d'an en an, à paier le treffons dele dite halle, j'ai assentit et accordeit avoisque lez dis héretiers et mascliers que, dores en avant, on venderat les peissons de meir en le dite halle, sur les estaulz des troies et des pettriaus et nient ailleurs, et que tuit chil qui oudit lieu venderont lez dis peissons, ils paeront pour cascun estaul, le jour, quatre paresis, lez queilz leverat uns varlès qui pour les dis mascliers y serat commis, par accense ou autrement. Et ce que leveit en serat, il doit et deverat estre convertis en l'alignement de ce que li commun héretier dele dite halle estoient cargiet par an de parfaire et parpaier la somme que li dis estaulz des troies et pettriaus doient à singneur héretablement. Encore est assavoir que chis qui commis y serat pour les dis paresis prendre et leveir, si comme dit est par-dessus, pourrat ceulz qui rebelles seront de ce paier, panneir sour les dis estaulz, sens meffaire par devers le singneur et sens autre sergant de frankise ou de dehors appelleir. Et pour tant que ce dit accord tiengnet et vaillet à tous jours, j'ai, par l'asscent des dis héretiers et mascliers et à leur requeste, à ce présent accord, comme receveires, mis mon propre sael en signe de vériteit. Qui fut fais quinze jours en février, l'an dele Nativiteit Nostre-Singneur mil trois cens chienquante, al usaige de Liége

Original sur parchemin, sceau enlevé, Archive des corps de métiers - Archives com. de Namur.

Vocable:
Mascliers, bouchers (mascelier, maserier et maselier; de Masel, boucherie).
Releveir, relevare, restaurer.
Treffons, rente foncière.
Assentit, consenti.
Estaulz des troies, etaux reservé a la vente de la chair de truie.
Pettriaus, ou pettrialz, etaux non loué a l'année et/ou reservé a certain petit animeaux (lapin, poule etc)
Panneir, prendre un gage, saisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lionceau
commère
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 39
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Ven 30 Mai - 15:45

Cartuaire de Namur tome 1B page 162-165 charte 50

Statuts du métier des bouchers octroyés par l'échevinage.
Mardi après les octaves St Pierre et St Paul (9 juillet ) 1303

A tout kiaus ki ces présens lettres veront et oront, li maires et li eskevin delle vilhe de Namur, salut et connissanche de vériteit. Nos faisons asavoir à tous k'ilh sont venut par-devant nos li bochier, tuit entièrement ensemble, delle vilhe de Namur, et nos ont priiet et requis une frarie tele ki chi-desous est escrite, alle quele frarie li profis nostre très chier et ameit signeur monsigneur le conte de Namur et li honours delle vilhe et d'iaus-meismes iest.

Si est ensi: promiers, ke nos leur donons et otroons k'ilh prendent quatre de leur mestier, pour rechivoir à chascun ki vendroit ens elle halle deseurdite: de chascune grosse bieste, sis deniers; d'un porchial, trois deniers; d'un mouton, d'un veal, de bokine, de chascune pièche, un denier. Et doient aporteir cilh ki ces deniers deveront, à quatre qu'ilh prenderont de leur mestier, poour le plus grande partie de leur compaingnons, d'an en an.

Et s'ilh avenoit ke aucuns venist ki fuist afforains ki vosist entreir en leur mestier et ilh fuist proudons suffissans, entreir i poroit, asavoir est parmi quarante sous, paiement de Namur, le moitiet à signeur et l'autre moitiet à mestier. Et s'ilh estoit ensi ke nus fuist défalans de paiier les deniers et le quantiteit del argent, ensi ke dit est, et ilh ne les paiaissent alle jornée mimes à quatre, ensi qu'ilh deveroient delle jornée qu'ilh aueroient vendut, asavoir est sens requeste, ilh seroient atains de trois sous, le moitiet à nostre très chier et ameit signeur le conte deseur dit et l'autre moitiet à mestier.

Et doient li quatre ki pris seront, jurer d'an en an, en sains, qu'ilh warderont bien le raison nostre très chier et ameit signeur le conte deseur nommeit et le raison dou mestier ausi. Et doient iesttre mis cilh denier deseurdit en une boiste, et des deniers delle dite boiste doient-ilh convertir et metre en armes ou en autres choses, por le profit dou mestier.

Et doient ovreir li quatre por le conseilh d'iaus wit pris aveques les quatre pour le plus grande partie de leur compaingnons. Et s'ilh estoit ensi ke li quatre et li wit veissent qu'ilh ewissent argent asseis pour faire les stophes deseur dites, rapelleir poroient le dite frarie juskes à leur volonteit, et recommenchier le poroient li quatre et li wit pour le profit dou mestier, quand ilh voroient.

Et s'il estoit ensi ke ilh fuissent achatées armes ne hernais des deniers deseur dis, wardeir le deveroient li quatre deseurdis les dites armes; et les puelent prester as compaingnons dou mestier deseurdis là où ilh leur semblerat qu'ilh soit miech emploiet pour le conseilh des quatre et des wit deseur nommeis.

Et doient iestre pris des quatre dui dou mestier, por le raison nostre très chier et ameit signeur le conte deseur dit wardeir pour toutes les raisons deseur dites. Et doient li deseur nommeit bochier raporteir les dites armes alle somonse des quatre deseur dis; et cilh qui ne les raporteroit, ilh seroit atains de cent sous, le moitiet à nostre très chier et ameit signeur monsigneur le conte deseur nommeit et l'autre moitiet à mestier deseurdit, et le mestier perdut un an.

Et doient les devant dites armes mettre en un plainchiet ke li dis mestres fret feir elle halle deseur dite, et ne se puelent li dit bochier des dites armes aidier ne armeir se che n'est ou serviche monsigneur ou pour le besoingne delle vilhe de Namur deseur dite; et s'ilh le faisoient, kascuns ki chou feroit seroit atains d'autretant d'armeures vailhant qu'ilh enporteroient, et se perderoit le mestier un an.

Et est asavoir li queis mouroit dou mestier, ke tuit li autre doient estre à porteir à mostier et à l'essevelir; et ki n'i seroit, ilh seroit à quatre deniers, se cilh ki i faroient ne mostrènent dont loial soingne. Et doient aleir tot cil denier deseurdis en armes, ensi ke dit est deseure, ou en releveir aucun povre dou mestier ou pour ensevelir.

Et pour chou ke che soit ferme chose et estable, nos, li maires et eskevin delle vilhe deseur nommeie, avons mis nostre propre sailal à ces présens lettres en tesmoingnaige de vériteit, lesqueles furent faites et données l'an de grasce milh trois cens et trois, le mardi après les octaves saint Pière et saint Poul.

Original sur parchemin, sceau enlevé. Archives des corps de métiers, aux arch. com. de Namur.


Vocable:
Frarie, Le mot frarie désignait un corps de métier, un serment, une confrérie religieuse, etc.
Bokine, caprin, chevre et bouc
Poour le plus grande partie... c'est-à-dire choisis à la majorité.
Afforains, étranger à la ville.
Proudons, prud'homme.
Nus, aucun.
En sains, sur les saints.
stophes, c'est a dire les armes et autre chose precitée.
Ne, ou.
Hernais, objets d'équipement.
Dui, deux.
Plainchiet / Plankiet, plancher
Ki i faroient, qui serait défaillant.
Ne mostrènent, ne montraient.
Soingne, besogne, empêchement.
Releveir, aider, soulager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lionceau
commère
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 39
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Divers texte namurois   Ven 30 Mai - 16:23

Cartuaire de Namur tome 2 page 39-40 charte 174

Philippe le Bon ratifie les statuts du métier des bouchers.

11 février 1439 (n. st.)

Philippe, par la grace de Dieu duc de Bourgoingne, à tous ceulx qui ces presentes lettres verront, salut.

Savoir faisons nous avoir receu et fait veoir par aucuns des gens de nostre conseil certaines lettres patentes en double queue, donnees de feu nostre tres cher et amé cousin messire Guillame de Flandres, en son vivant conte de Namur, que Dieu absoilve! dont la teneur s'ensuit.

... Copie des statuts du 18 mai 1388 ...

Lesquelles lettres cy-dessus transcriptes et leur contenu en icelles, nous, à l'umble supplication des marchans bouchers de nostre dite ville et francise de Namur, et sur ce en l'avis d'aucuns de noz conseillers et officiers audit lieu de Namur et autres, et pour le bien publique d'icelle, avons loé, gréé, consenti et accordé, loons, greons, consentons et accordons en les confermant, pour nous et pour noz hoirs et successeurs, de grace especial, par ces presentes, jusques au rappel de nous et de nosdis successeurs, contes de Namur. Si donnons en mandement à noz grant bailly et receveur general dudit conté de Namur et à tous noz autres justiciers et officiers quelzconques, ou leurs lieutenants, et à chacun d'eulx sy comme à lui appartendra, que des choses dessus dites et de chacune d'icelles facent, seuffrent et laissent lesdis supplians joïr et user pleinement et paisiblement, sans leur faire ne souffrir estre fait ou donné, ores ne ou temps avenir, aucun destourbier ou empeschement au contraire; car ainsi nous plaistil estre fait. En tesmoing de ce, nous avons fait mettre nostre seel à ces presentes.

Donné en nostre ville de Brouxelles, le XIme jour de fevrier, l'an de grace mil CCCC trent-huit.

Par mons. le duc, à la relation du conseil: CHRISTIAN.

Vidimus sur parchemin. Archives communales de Namur, boite 6.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Divers texte namurois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Divers texte namurois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Texte sacré
» Texte, désert et nomadisme : une étude comparée de romans français et algériens
» Auriez-vous une idée pour évoquer l'histoire Alexandre Selkrik, fait divers à l'origine de Robinson ?
» L`Apocalypse de Jean est un texte difficile a décoder!
» Le texte "Mère-Nature" de Amada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: histoire et documentation :: vie quotidienne et société-
Sauter vers: